Le marché des bureaux en Île-de-France

1

Avec 1,15 million de volumes commercialisés, le 1er semestre 2017 soutient une bonne dynamique, relativement stable par rapport à la même période en 2016 qui avait comptabilisé 1,18 million.

Néanmoins, la teneur des deux premiers trimestres est à distinguer : après un démarrage exceptionnel au 1er trimestre 2017 marqué par les grandes transactions, le 2ème trimestre marque une décélération avec une diminution de 30 % rapport au 2ème trimestre 2016. Cette disparité peut s’expliquer par l’incertitude liée aux élections législatives de mi-juin.

Le 2ème trimestre ne comptabilise que 8 transactions > 5 000 m² contre 20 au trimestre précédent dont la prise à bail exceptionnelle par Natixis des Tours Duo à Paris 13ème. La transaction la plus significative du 2ème trimestre 2017 concerne la commercialisation d’Aquarel (33 000 m²) à Issy-les-Moulineaux par CAPGEMINI, leader mondial dans le conseil du numérique.

Ce trimestre, ce sont les transactions intermédiaires se situant entre 1 500 et 5 000 m² qui réalisent la meilleure performance. Au nombre de 63, elles ont augmenté de 46 % en volume comparé au 1er trimestre 2017. Les surfaces inférieures à 1 500 m² restant stables d’un trimestre à l’autre.

                                                                                                                                                                  Demande placée de bureaux par tranche de surface


Concernant la localisation, Paris voit ses surfaces commercialisées diminuer par rapport au 1er semestre 2016, en raison d’une raréfaction de l’offre et au profit d’autres secteurs tel  que le croissant Ouest et la première couronne.

De plus, les ventes à utilisateurs sont en baisse de 29 % ce semestre comparé à la même période l’année passée.

À la fin du 1er semestre 2017, 4,5 millions de m² de bureaux sont disponibles à un an en Île-de-France. L’offre à un an est majoritairement de seconde main, et plus particulièrement pour les bureaux d’une surface inférieure à 5 000 m² (12 % seulement d’immeubles neufs et restructurés).

Le taux de vacance se maintient à un niveau historiquement bas de 6,3 % en Île de France et 3,1% à Paris.

                                                                                                                                                                                 Offre à un an et taux de vacance


Enfin, selon ImmoStat, en Île-de-France  le niveau moyen des mesures d’accompagnement des transactions locatives de bureaux supérieurs à 1 000 m² s’est stabilisé au cours du 2ème trimestre 2017 en restant à 22,1 %. Les transactions de bureaux supérieures à 5 000 m² continuent à bénéficier d’un accompagnement plus important avec un différentiel de + 2.3 points au 2ème trimestre 2017. 

Pour en savoir plus contactez
Direction Études & Recherche
Vous souhaitez être accompagné dans votre recherche immobilière ? Ces offres conseils peuvent vous intéresser
Créez votre espace personnel
Sauvegardez vos favoris et comparez les biens
Retrouvez votre bibliothèque d'études et d'articles
Profitez d'un contact privilégié avec votre conseiller
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En acceptant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.