Qui sommes-nous ? Nous rejoindre Presse Actualités Lexique Nos outils Nexity.fr

Un an après : Télétravail – besoins de bureaux : où en est-on ?

0

A un an du premier confinement, et la mise en œuvre massive du télétravail pour tenter d’endiguer la crise sanitaire, à l’heure où la campagne de vaccination laisse entrevoir le début du bout du tunnel, quels sont les besoins exprimés par les entreprises en matière d’organisation et les conséquences sur la gestion des espaces de travail dont leurs bureaux ?

Si les entreprises ont dû se concentrer sur la mise en œuvre du télétravail, la mise en place des conditions sanitaires pour permettre un retour partiel de leurs salariés au bureau, mais également de gérer les problèmes individuels que le télétravail a pu occasionner, elles sont un grand nombre à avoir engagé une réflexion plus pérenne sur la transformation des modes de travail et leurs espaces de travail.

Sauf quelques cas spécifiques - micro entreprises, jeunes start-ups, ou pour une période donnée - nous ne comptons que très peu d’entreprises à avoir succomber à la tentation « quasi pulsionnelle » de se passer d’un lieu commun, collectif, vivant de travail, le bureau. 

Trois typologies de démarches d’entreprise se dégagent à ce jour :

1. Certaines entreprises très impactées par les conséquences économiques de cette crise sanitaire doivent trouver des économies ; le budget alloué à leur immobilier de bureau est une source d’économie majeure potentielle (2ième ou 3ième poste de charges). Elles cherchent alors à positionner leurs futurs espaces de bureaux dans un actif immobilier dont les loyers et les charges seront plus économiques (et certaines zones géographiques sont de véritables opportunités en la matière), soit parce qu’après analyse fine, elles estimeront des besoins plus faibles en matière de m², et donc un budget potentiellement plus faible. Il conviendra d'apporter une plus-value aux collaborateurs dans cette nouvelle situation pour faire de ce changement une source non seulement d’économie mais de satisfaction pour le corps social.

2. D’autres, conscientes de la découverte de nouveaux modes de travail au sein de l’organisation, souhaitent profiter de cette opportunité pour inscrire ces modes de travail dans le temps, et faire évoluer leurs espaces de travail vers des lieux plus collectifs, d’échanges, d’expression du lien social et de la représentation physique de la culture d’entreprise. Les directions de ces entreprises affinent alors les conséquences en matière de flux et de présence de leurs collaborateurs (le taux d’occupation des postes est quantifié pour être mieux appréhender), les usages réels des bureaux et des espaces collectifs à conserver, agrandir ou créer. Elles déterminent ensuite des critères de sélection des futurs actifs immobiliers à rechercher, si celui dans lequel elle se trouve ne peut être revu, ou ne correspond plus aux besoins explicités. Les espaces peuvent alors correspondre à une surface globale plus réduite à iso périmètre (effectifs / perspective de croissance) mais c’est surtout par la réflexion des besoins, des usages et des services à mettre en œuvre qu’elles dessineront le futur lieu de vie professionnelle, devenu au passage une preuve tangible de l’engagement et la marque employeur.

3. D’autres entreprises enfin sont au terme de leur engagement immobilier à plus ou moins court terme et doivent trouver leur prochain lieu de vie professionnel. Elles ne sont pas encore fixées sur le rythme de télétravail qu’elles souhaitent mettre en œuvre de façon durable, ni sur la typologie d’espaces de travail. Elles espèrent profiter des opportunités offertes par le marché immobilier – plus d’offres disponibles à venir – pour réaliser une opération de modernisation et un levier d’accélération de la transformation de leur entreprise, et/ou un levier de performance de leur entreprise.

Quelque soit la démarche initiée, les entreprises comprennent très vite que l’expertise immobilière sur ce sujet est nécessaire et indispensable mais que le volet Ressources Humaines l’est tout autant puisqu’ils en sont les utilisateurs finaux ! De plus en plus, les DRH sont d'ailleurs parties prenantes dans la réflexion et nous pouvons alors construire également avec elles l'accompagnement personnalisé, celui qui fera sens pour le collectif et le projet d'entreprise.

Rubrique dirigée par Valérie Mellul – PDG NCT (Nexity Conseil et Transaction)

ART 3 - Revue RH&M – mars 2021

Vous souhaitez être accompagné dans votre recherche immobilière ? Ces offres conseils peuvent vous intéresser
Créez votre espace personnel
Sauvegardez vos favoris et comparez les biens
Retrouvez votre bibliothèque d'études et d'articles
Profitez d'un contact privilégié avec votre conseiller
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En acceptant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies. En savoir plus.